Imprimer

Mémoire de confinement

@Alicia Monteiro

Vous êtes chez vous ou bien mobilisés pour répondre aux nécessités d’urgence : partagez votre quotidien avec nous, il deviendra la mémoire de demain !

Participez à l’écriture de notre histoire, enrichissez vos Archives ! Nous collectons vos témoignages pour garder trace de la vie en Val-de-Marne durant cette période unique.  

 

Votre quotidien :  mémoire de la crise sanitaire, nouvelles façons de vivre

Durant cette période de confinement et d'incertitude, nous avons tous adapté notre quotidien, modifié nos habitudes, déployé de nouveaux modes de fonctionnement, fait preuve de solidarité et d’entraide, mais aussi d’innovation, d’inventivité et d’originalité !

Cet événement collectif vécu pour chacun dans l’intimité revêt un caractère unique. Parce que nous traversons tous ces moments dans des conditions bien différentes et, parfois, dans la peine, il est important d’en préserver les traces individuelles. Elles sont un pan de l’histoire que nous vivons ensemble.   

Aussi, contribuez par vos récits, vos créations, témoignez de votre vie, des objets, des activités qui vous aident, que vous soyez seuls ou entourés, et invitez celles et ceux, petits et grands, qui vous accompagnent dans ce confinement, à distance ou auprès de vous, à apporter aussi leur pierre à notre édifice commun, notre mémoire partagée.    

 

A vos marques, prêts, contribuez !

Vos témoignages peuvent prendre des formes variées :

-       Des photographies (de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur, votre décor quotidien) 

-       Des vidéos

-       Des dessins

-       Des textes (prose et poésie acceptés ! )

-       Des enregistrements sonores ou musicaux

-       Des textes (journal de confinement, lettres, etc.)

 

Comment nous envoyer vos témoignages ?

Vos témoignages peuvent être envoyé en format jpg ou pdf par à mail à archives@valdemarne.fr

Ces témoignages (anonymisés) pourront dès à présent faire l’objet d’une communication sur le site internet des Archives et sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter si les témoins le souhaitent. Si vous ne souhaitez pas cette diffusion, nous vous remercions de le mentionner dans votre message d’envoi.