porte-document
-A A +A

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.

À la Une

Prochain atelier le 15 décembre
1498946400 - 1514674800
1504735200
Arbre généalogique de la famille Raspail. Gravure. Archives départementales du Val-de-Marne (69 J 22)

Vous réalisez votre généalogie et vous avez besoin d’aide ? Vous êtes attachés à votre maison et vous souhaitez connaître son histoire ? Un archiviste se tient à votre disposition pour vous aider à progresser dans vos recherches. Grâce à une méthode de recherche rigoureuse, nous vous aiderons à naviguer entre les divers documents numériques ou papiers pour vous orienter et ainsi concrétiser votre projet.

Rendez-vous tous les quinze jours à partir du 22 septembre 2017, de 15h à 17h les :

Vendredi 22 septembre 2017

Vendredis 6 et 20 octobre 2017

Vendredi 17 novembre 2017

Vendredis 1er et 15 décembre 2017

Vendredis 12 et 26 janvier 2018

 

Nouvautés :

 

Et les samedis 18 novembre 2017 et 13 janvier 2018 de 10h à 12h.

 

Réservation obligatoire  :

- auprès du conseil départemental du tourisme (https://www.tourisme-valdemarne.com/)

- ou directement auprès des Archives au 01 45 13 80 50 ou par courriel à archives@valdemarne.fr

 

Suivez le podcast
1504648800 - 1514674800
1505685600
 

 

 

 

 

Revivez l'année 1984 à travers le podcast de la radio locale "Fréquence 94" !

 

Issue de la fusion de "Radio Dragon", "Cristal FM" et "Radio Créteil" conçue par Dominique Duvauchelle, "Fréquence 94" créée à Créteil le 1er octobre 1983 est alors la radio locale la plus écoutée du Val-de-Marne.

Proposant des émissions musicales et sportives à succès, c'est également par ses journaux de 12h et 19h qu'elle parvient à asseoir sa domination sur les autres radios du département, mettant en lumière les actualités internationales, nationales mais aussi et surtout locales et sportives. La radio a notamment vu l'éclosion de Patrick Montel, aujourd'hui journaliste sportif à France Télévisions. Elle a cessé d'émettre sous le nom de "Fréquence 94" en 1985 suite au départ de Thierry Herrbach-Vidal et devient "Top Tonic".

Tous les documents sonores proposés sont conservés et consultables aux Archives départementales du Val-de-Marne.

Émissions du mois de janvier :

Ce mois-ci, suivez parmi les actualités une classe de neige d’un groupe scolaire de La Queue-en-Brie, l'ouverture du nouveau service de physiologie du sport à l’hôpital Henri Mondor de Créteil, le premier forage géothermique à Cachan, le sport dans le département et une grève des professeurs.

 

Émissions du mois de février :

Découvrez, en suivant les actualités de ce mois, les activités de la Maison des Arts de Créteil, un communiqué des services fiscaux du département sur les immigrés et une opération du secours populaire français.

 

 

Émissions du mois de mars :

Au programme au mois de mars, un reportage sur le service d'incinération des animaux familiers à Nogent-sur-Marne, une interview des Vengeurs Masqués, animateurs culturels à Créteil qui organisent une soirée costumée pour Mardi Gras, l’ouverture d'une discothèque dans la bibliothèque municipale de Bonneuil-sur-Marne, le projet de création d'une crèche parentale à Créteil et l’interview de l’organisatrice de l’évènement "Rencontres pour l'Afrique".

 

Émissions du mois d’avril :

Au programme de ce mois d’avril le nouveau traitement des permis de construire, un projet de vélos publics, la marche populaire des randonneurs de Joinville-le-Pont, l’ouverture prochaine d'une ligne de métro à Villejuif et l’organisation d’un gala par la ville de Villiers-sur-Marne et la Fédération Française Handisport.

 

Émissions du mois de mai :

Revivez l’actualité du mois de mai avec un dossier sur la vente du muguet dans le Val-de-Marne, l’organisation de la célébration du 8 mai 1945 à Créteil, une étude sur le chômage dans le Val-de-Marne, une interview des membres de l’association France-URSS à Créteil, une interview d’un concessionnaire sur les chiffres de l’automobile dans le département, une interview de la chanteuse Eve Brenner et une interview de Marc Abadie, membre du cabinet du député-maire de Créteil Laurent Cathala, qui quitte le Val-de-Marne pour rejoindre le ministère de l’Agriculture.

 

Émissions du mois de juin :

Au mois de juin revivez la décoration de Michel Germa qui reçoit la Légion d’honneur, le débat sur la publicité sur les radios libres privées, le jumelage de Créteil avec la ville de Falkirk en Ecosse et les nouveautés du centre de paiement de Créteil.


 

Émissions du mois de juillet :

Au programme des émissions du mois de juillet, le programme Été anti rouille, l’opération découverte pour les jeunes et l’affaire du changement de nom du stade Robert Deloche de Joinville-le-Pont.

 

Émissions du mois d’août :

Au mois d’août revivez le programme Été anti rouille pour les jeunes du Val-de-Marne et l’ascension de l’informatique.

 

Émissions du mois de septembre :

Retrouvez ce mois-ci une grève de la faim à la prison de Fresnes, une interview de la directrice adjointe de la MJC (Maison des Jeunes et de la Culture) du Mont-Mesly à Créteil, l’interview d’Alain Calmat, ministre de la Jeunesse et des Sports, à propos de la campagne "Bougez-vous la santé" et une interview du délégué Val-de-Marne de l'UFOVAL (Union Française des Œuvres et Vacances Laïques) sur le cinquantenaire de l’association.

 

Emissions du mois d'octobre :

Revivez au mois d’octobre la campagne "Bougez-vous la santé" à Créteil, la nouvelle exposition présentée à la Maison des Arts de Créteil, la présentation des nouveaux locaux de l’APAJH (Association Pour les Adultes et les Jeunes Handicapés), le débat entre André Morin, maire adjoint chargé des sports et M. Blavi, président du jeu à XIII à Créteil sur l’intérêt du rugby à XIII.

 

Emissions du mois de novembre :

Au mois de novembre, retrouvez le récit de l’expédition de quatre jeunes de Sucy-en-Brie au Kilimandjaro (Tanzanie), une interview de la responsable de la CSCV (Confédération Syndicale du Cadre de Vie) pour le Val-de-Marne, la création d’un atelier musique au centre social Kennedy de Créteil, l’occupation des ouvriers de l’usine SKF à Ivry-sur-Seine, et une interview d’un employé de l'Office des migrants de Créteil à propos de l'accueil qui sera réservé aux "rouleurs" de la Marche Convergence 84.

 

Emissions du mois de décembre :

Pour le dernier mois de l’année, retrouvez les actualités à propos de l’emploi et la formation avec des conseils pour bien préparer son curriculum vitae et sa lettre de motivation, un extrait du 45 tours intitulé "Balade en Val-de-Marne" interprété par Francis Lemarque et l’organisation d’une conférence aux Archives départementales du Val-de-Marne.

 

Premier président du Conseil général du Val-de-Marne
Gaston Viens (AD94, 39FI 159)
1450738800 - 1513810800
1506722400

Militant communiste, ancien résistant et déporté, originaire de Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhône), Gaston Viens, a été le premier président du Conseil général du Val-de-Marne (1967-1970). Sous sa présidence ont ainsi été définies les premières orientations d'un département marqué par un important besoin d'équipement, notamment pour les anciennes communes de la Seine-et-Oise, et la poursuite de certaines politiques initiées par le département de la Seine, dont la gestion des crèches.Conscient des enjeux et de l'ampleur de la tâche qui attend les nouveaux conseillers, Gaston Viens déclare ainsi lors de la première séance du Conseil général que "celui-ci n'aura pas le loisir d'attendre l'âge de l'expérience pour jouer le rôle que les habitants attendent de lui. Il doit tout de suite se mettre à l'ouvrage, affirmer sa personnalité, [...] travailler avec efficacité à résoudre tous les problèmes devant lui ...".

 

Le groupe communiste au lendemain des premières élections cantonales le 4 octobre 1967

On retient avant tout de son parcours politique ses actions dans le domaine de l'urbanisme et du logement. A Orly, il s'emploie ainsi à « créer la ville », en réduisant les fractures entre le vieux village et les grands ensembles construits après-guerre cela notamment par l'implantation d'équipement sociaux-culturels, sportifs et éducatifs. Vivant lui-même au cœur de ces cités jusqu'en 1976, il entreprend plusieurs opérations de réhabilitation avec l'aide de l'Etat, de la région, du département et de l'office public d'aménagement et de construction du Val-de-Marne (OPAC) qu'il préside de 1983 à 1988 au titre de conseiller général. La ville d'Orly rentre ainsi de plein pied dans les opérations liées à la politique de la ville, avec la signature en 1982 d'une convention de développement social des quartiers. C'est cependant sur ces questions qu'intervient la rupture entre Gaston Viens et le parti communiste dont il est exclu en 1989. L'augmentation des loyers engendrée par les opérations de réhabilitation et que Gaston Viens juge compensée par l'aide personnalisée au logement, n'est pas acceptée par la direction fédéral du parti. Considéré comme appartenant au « mouvement des reconstructeurs » du parti communiste, il réussit tout de même à passer les barrages électoraux et à conserver son siège de conseiller général jusqu'en 2001 et celui de maire jusqu'au 21 mars 2009, date de sa démission au profit de sa première adjointe, Christine Janodet.