Accueil > Patrimoine & histoire > L'histoire en dates > Consulter l'Histoire en dates > Inauguration du Marché d'Intérêt National de Rungis

L'histoire en dates

Imprimer

Affichage détaillé (Consulter l'Histoire en dates)


AD94, 2FI Rungis 213. Vue sur le secteur des fruits et légumes du MIN de Rungis dans les années 1970.

Inauguration du Marché d'Intérêt National de Rungis

03/03/1969

Inauguration du marché d'intérêt national (MIN) de Rungis géré par la société d'économie mixte Semmaris. Décidé en 1962, le transfert des halles centrales de Paris offre au Val-de-Marne l'un des plus grands marchés au monde produits frais. 

Dans les années 1950-1960, les Halles, ce « ventre de Paris » immortalisé par Émile Zola en 1873, ne répondent plus à la nécessité de rationaliser et de moderniser la distribution des denrées alimentaires. Les transformations de la capitale sous les Trente Glorieuses justifient leur déménagement. Ce transfert – ainsi que celui des commerces de gros du département de la Seine et de la Seine-et-Oise – est décidé par décret du 13 juillet 1962. Les halles de Baltard, symbole de la rénovation haussmanienne de la capitale, sont alors promises à la destruction ; seul le pavillon 8 sera sauvé et accueilli à Nogent-sur-Marne.

Les 200 ha du site de Rungis, placés à 7 km de la porte d’Italie, à la jonction de nombreuses voies routières (RN 7, RN 186, autoroute du Sud, etc.), ferrées et aériennes, répondent aux exigences des pouvoirs publics. Ils disposent de suffisamment d’espaces libres, presque entièrement agricoles, pour accueillir les halles de Paris et projeter leur extension.

Ouvert le 3 mars 1969, le marché d’intérêt national (MIN) de Rungis, géré par la société d’économie mixte Semmaris, s’étend sur trois communes (Rungis, Thiais, Chevilly-Larue). Il constitue pour l’époque une opération à la pointe de l’innovation technique. Avec le quartier de La Défense, les halles de Rungis sont présentées dans la presse comme « deux réalisations parmi les plus modernes du monde ». Les habitudes de travail des commerçants s’en trouvent bouleversées. La diversité des équipements qui leur sont offerts (banques, locaux professionnels, centre administratif, centre médico-social, entrepôts, gare routière, etc.) est unique en Europe. Une véritable cité vouée à l’alimentation des habitants est née.

D’abord destinées aux marchés du beurre, des oeufs, des fromages, des fruits et légumes, des fleurs et des fruits de mer, ses activités s’étendent en 1973, sur une superficie de 20 ha, à la commercialisation des produits carnés, jusque-là installés à La Villette.

L’implantation du MIN est un atout économique majeur pour le jeune département du Val-de-Marne, qui connaît une mutation profonde de son tissu économique : en 1962, 51,4 % des emplois relèvent du secteur tertiaire, 38,1 % du secondaire et 10,5 % du primaire. Au recensement de 1968, le Val-de-Marne compte 510 000 actifs, mais 43 % d’entre eux travaillent hors du département. L’emprise économique du MIN ayant permis la création de plus de 15 000 emplois à son ouverture, faciliter l’accès au site devient dès lors une préoccupation constante des élus et de l’administration. La mise en service du Trans-Val-de-Marne (TVM) en 1993 (reliant Saint-Maur-Créteil‑RER au MIN), l’ouverture en 2013 du tramway T7 de Villejuif à Athis-Mons ainsi que le projet de prolongement de la ligne 14 contribuent à rendre plus attractive cette zone d’emploi et de croissance économique.

Panneau d'affichage électrique indiquant les tonnages globaux d'arrivée et de disponible aux fruits et légumes. Mars 1969. AD94, 13FI 838Maquette du marché gare de Paris-Rungis. Vue aérienne Nord-Est (1967). AD94, 2447W 51


Sources :

Archives départementales du Val-de-Marne :

2447W 1-1739 : Société d'économie mixte d'aménagement et de gestion du marché d'intérêt national de la région parisienne.

1563W 57-75 : MIN de Rungis : procès-verbaux et rapports du conseil d'administration, comités divers, courrier (1967-1984). Epamarne, conseils d'administration (1982-1985).

  • 194PER, Rungis Actualités, périodique.
  • 83PER, Paris-Rungis-La Villette, bulletin d'informations et de liaison des marchés d'intérêt national de la région parisienne.
  • BB 86, "Paris-Rungis-La Villette, Transfert des halles centrales", Techniques et architectures, numéro spécial, décembre 1964.

Bibliographie :


Catégorie : Economie
Indication géographique : RUNGIS
Mot-clé : économie, marché en gros, alimentation, zone d'aménagment

Espace personnel

Informations pratiques

Archives départementales du Val-de-Marne
10, rue des Archives
94054 Créteil Cedex
Tél : 01 56 71 45 60
Nous contacter

Ouverture de la salle de lecture
Lundi : 13h30 - 17h30
Du mardi au vendredi :
9h - 17h30
Le deuxième samedi du mois d'octobre à mars :
9h30 - 16h30