porte-document
-A A +A

Toutes les actualités

Archives

Conférence
1453935600 - 1455490800
1455318000

Gilles Manceron, historien, vice-président de la Ligue des droits de l’Homme, se propose d’aborder la question de la réhabilitation des soldats fusillés sur décision d’un conseil de guerre durant le premier conflit mondial tout en interrogeant le travail de l’historien face à cet enjeu mémoriel en s’appuyant sur le documentaire Adieu la vie, adieu l’amour de Michel Brunet et Dominique Hennequin.

 

Samedi 13 février

15 h - 17 h 

Maison de l’Histoire et du Patrimoine à Champigny-sur-Marne

Entrée libre et gratuite

Rencontre
1453849200 - 1457305200
1454713200
Veste de déportée de Juliette Contrari, Musée de la resistance nationale

Comment les déportés rescapés tentent-ils de reprendre le cours de leur vie ? Quel rôle jouent les organisations d’entraide ? Comment s’organisent les procès jugeant les responsables du régime nazi et les personnels des camps ? Autant de questions posées en 1945-1946 après la libération des camps, que la rencontre abordera.

En partenariat avec l’AFMD-DT94 (Amis de la fondation pour la Mémoire de la Déportation, délégation territoriale du Val-de-Marne).

Samedi 6 février 2016

14h30-17h

Pavillon des Archives

Entrée libre et gratuite

 

Vue du pavillon des archives lors de la rencontre

L'intégralité de la rencontre a été enregistrée et est consultable sur SoundCloud.

  • Marie-Andrée Corcuff, directrice des Archives départementales du Val-de-Marne : Introduction de la rencontre.
  • Annick Davisse, membre de l’AFMD94 (Association des Amis de la fondation pour la mémoire et la déportation) : Hommage à Gaston Viens et Jacques Damiani.
  • Eric Brossard, membre de l’AFMD94 (Association des Amis de la fondation pour la mémoire et la déportation), professeur-relais au Musée de la Résistance nationale : Le retour et le non-retour des déportés. Approche historique.
  • Elise Lewartowski, responsable de l’action culturelle et éducative (Archives départementales du Val-de-Marne) : 1945-1946 : quelle place pour les déportés dans la vie politique et sociale de l’actuel Val-de-Marne? Des pistes de recherches.
  • Loïc Damiani, membre de l’AFMD94 (Association des Amis de la fondation pour la mémoire et la déportation) : Le retour et le non-retour à Fontenay-sous-Bois ; apport d’une nouveau fonds d’archives.
  • Annick Davisse et Pierrette Saez, membre de l’amicale de Mauthausen : La situation particulière des déportés espagnols rapatriés.
  • Discussion
     

Projection
1448924400 - 1453935600
1453762800

Photographies et films réalisés par des particuliers en août 1944, mais aussi témoignages de personnes ayant vécu cette période, constituent un patrimoine précieux permettant de se représenter la réalité de la libération sur le territoire : barricades, violence des combats, immeubles pavoisés, liesse populaire, accueil des troupes alliées…

mardi 26 janvier 2016

12h30 - 13h30

Pavillon des Archives

Entrée libre

Colloque
1447369200 - 1448838000
1448665200

Du jardin médiéval du manoir de beauté à Nogent-sur-Marne au parc contemporain des lilas à Vitry-sur-Seine, l’art et la goût des espaces verts traverse les siècles dans le sud-est parisien. Chercheurs et membres des sociétés d’histoire locale reviennent sur cette histoire en interrogeant les grands noms à l’origine des parcs de châteaux créés sous l’Ancien Régime mais aussi en s’intéressant aux politiques locales qui permettent aujourd’hui l’aménagement d’espaces verts ouverts à tous, qu’ils soient peuplés de statues ou respectueux de l’écosystème.

Samedi 28 novembre 2015

9h30-17h30

(pavillon des Archives)

Entrée libre

 

En partenariat avec CLIO 94 (comité de liaison des sociétés d’histoire du Val-de-Marne)

Exposition
1442786400 - 1467928800
1467928800

A l’occasion du 70e anniversaire de la libération des camps et de la capitulation nazie, les Archives départementales présentent près de 200 oeuvres issues de collections variées. Documents administratifs, photographies, journaux, affiches, objets et films témoignent de l’oppression vécue par les Val-de-Marnais en 1944, de la répression politique et de la persécution des juifs mais aussi des progrès de la Résistance.

Ils permettent de voir le rôle joué par les habitants du sud-est parisien dans la grève générale conduisant à l’insurrection libératrice de Paris et de sa banlieue en août 1944. Ils montrent comment les communes contribuent à la restauration de la vie démocratique et rendent hommage à leurs fusillés, à leurs résistants et à leurs déportés. Ils révèlent la découverte de l’horreur des camps de concentration et l’organisation par les autorités locales du « retour des absents » qu’ils soient prisonniers de guerre ou déportés. Enfin, ils établissent l’importance du programme du Conseil National de la Résistance avec des villes participant activement à la vie politique née de la Libération dans l’optique de reconstruire et de réformer le territoire tels que Paul Eduard l’a écrit dans son poème ‘Liberté, j’écris ton nom ! ».

 

 

Du 18 septembre 2015 au 8 juillet 2016

Archives départementales du Val-de-Marne à Créteil

Salle Claire Berche

Entrée libre

 

Pages