porte-document
-A A +A

Toutes les actualités

Archives

Document du mois
1483570800 - 1485817200
1483570800

Pour rejoindre les lieux de croisière, deux moyens s’offraient aux pagayeurs : le train puis après la Seconde guerre mondiale l’automobile. Dès 1909, le Canoë club suit de près la réglementation en vigueur afin de négocier avec les compagnies de chemins de fer l’acceptation des canoës comme bagages. Les embarcations sont souvent expédiées quelques jours avant la croisière et laissés aux bons soins du chef de gare ou en consigne. Après la seconde guerre mondiale, il n’est plus possible de transporter son canoë en bagage accompagné. L’usage de la voiture se généralise devenant le mode principal de transport des embarcations. Souvent deux voitures sont requises pour faire les aller-retour entre les points de départ et d’arrivée, et transporter le matériel de camping et de prise de vue.

 

Conférence
1482274800 - 1485212400
1484175600

Si vous n’avez pas pu suivre les conférences organisées par les archives départementales du Val-de-Marne, nous vous invitons à les réécouter sur cette page. Vous pouvez également retrouver nos podcasts « Archives Val-de-Marne » dans votre application sur votre smartphone ou votre logiciel dédié sur votre ordinateur.
N’hésitez pas à vous y abonner, pour ne pas en perdre une miette.

 

 

 

 

Fermeture exceptionnelle
1482188400 - 1483311600
1482188400

A l'occasion des fêtes de fin d'année, la salle de lecture sera fermée du lundi 26 décembre 2016 au vendredi 30 décembre 2016. Nous aurons le plaisir de vous accueillir à nouveau à partir du lundi 2 janvier 2016 après-midi.

Toute l'équipe des Archives départementales vous souhaite de belles fêtes de fin d'année.

Document du mois
1480978800 - 1483398000
1482274800

Pendant la première moitié du XXe siècle, alors que l’automobile était encore réservée à une élite, la majorité des voyages s’effectuait par le train. Mais de la gare à la rivière, il fallait charioter ! Les obstacles sont nombreux sur les rivières et souvent, les équipes doivent recourir au chariot pour contourner un barrage, une écluse, une propriété privée, un passage dangereux, un manque d’eau. Il n’est pas rare d’avoir à effectuer des portages sur une quinzaine de kilomètres. Comme le chargement est lourd et peut aller jusqu’à 100kg, les pagayeurs construisent leur propre chariot pour alléger le poids. Dès 1909, des articles du bulletin du Canoë club exposent les qualités essentielles du chariot : léger et robuste et démontable, il doit pouvoir se loger dans l’embarcation. Il doit avoir des suspensions pour s’adapter aux sols, et accueillir tous les types de coques. Les auteurs, à force des schémas et de dessins, livrent leurs secrets de fabrication

 

Concours national de la Résistance et de la Déportation
1480460400 - 1481497200
1480978800
Un concours facilité par l’apport des Archives

En 2016-2017, le Concours national de la Résistance et de la Déportation a pour sujet d’étude  « La négation de l’homme dans l’univers concentrationnaire nazi ».

Le service éducatif peut aider les enseignants et les élèves à préparer le concours en proposant :

1- La création d’ateliers spécifiques conçus en fonction des attentes des enseignants et des élèves mettant en avant archives papier, iconographiques et audiovisuelles retraçant le parcours de déportés survivants ayant tenu à témoigner de l’horreur des camps.

2- Le prêt d’une exposition itinérante « Liberté, j’écris ton nom ! 1944-1945 en Val-de-Marne » qui permet d’aborder plus largement la Seconde Guerre mondiale tout en valorisant des parcours de déportés val-de-marnais et en étudiant le retour de ceux qui ont survécu à l’enfer des camps.

Lithographie de Gaston Gentillon

Pour vous donner une idée de notre accompagnement, voici quelques exemples d’ateliers réalisés en fonction des thématiques du concours :

 - 2008 : L'aide aux personnes persécutées et pourchassées en France pendant la Seconde Guerre mondiale : une forme de résistance

Création d’un atelier pour une classe de 1ere S du lycée Léon Blum à Créteil, autour de la Pension Bella Vista (refuge d’enfants juifs pendant la guerre à Champigny-sur-Marne) ; la classe a obtenu le premier prix au concours départemental et au concours national.

- 2011 : La répression de la Résistance en France par les autorités d’occupation et le régime de Vichy

Création d’un atelier pour une classe de 1ere L du lycée Georges Brassens de Villeneuve-le-Roi autour des registres d’écrou du fort de Villeneuve-Saint-Georges ; les élèves ont obtenu le premier prix au concours départemental.

- 2013 : Communiquer pour résister

Création d’un atelier pour une classe de 3eme du collège Henri Barbusse d’Alfortville avec des tracts et des témoignages oraux qui a obtenu le premier prix au concours départemental et a été sélectionné pour le concours national.

Pages