porte-document
-A A +A

Second temps : Vacances pour tous

Photo de la Famille Drouard en tandem au Plessis-Trévise
Famille Drouard en tandem au Plessis-Trévise
1938
Photographie. 9,4 x 14,8 cm
Société historique du Plessis-Trévise

Les décrets d’application signés le 1er août accordent aux salariés, durant la période ordinaire des vacances scolaires, pour un an de service continus, douze jours ouvrables auxquels s’ajoutent trois dimanches fériés. Cette mesure non inscrite au programme du Front populaire répond aux revendications des syndicats, des ouvriers en grève et aux préoccupations des partis de gauche.
Considérées comme une conquête sociale, les « vacances pour tous » correspondent à un désir de changer de vie, à une libération du corps et de l’esprit. Sac sur le dos, en vélo ou en tandem, employés et ouvriers partent camper à la campagne ou au bord de la mer. Munis du billet congé payé des chemins de fer offrant une réduction de 40%, ils prennent aussi le train. Léo Lagrange, sous-secrétaire d’État aux sports et aux loisirs, à l’origine du projet, déclare : « nous voulons que l’ouvrier, le paysan, le chômeur trouvent dans le loisir la joie de vivre et le sens de leur dignité ».