porte-document
-A A +A

Les Archives départementales

Des archives départementales...

La loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796) institue un service d’archives dans chaque chef-lieu de département. Dès leur création, les archives départementales ont pour mission de rassembler les papiers issus des administrations de l’Ancien Régime et des confiscations révolutionnaires (archives religieuses, papiers d’émigrés), puis de collecter, classer, conserver et communiquer tous les documents produits par les services administratifs et judiciaires du département.

La création des dépôts d’archives a suivi l’historique de la création des départements. Contrairement à la quasi-totalité des dépôts d’archives départementales créés à la période révolutionnaire, ceux des départements de la petite couronne de la région parisienne ont une existence récente.

 

... en Val-de-Marne...

Le 10 juillet 1964, est adoptée la loi portant réforme administrative de la région parisienne.

Des départements de la Seine et de la Seine-et-Oise supprimés et redécoupés, sont issus le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis, et les Hauts-de-Seine formant la petite Couronne, les Yvelines, le Val d’Oise, l’Essonne, la Seine-et-Marne formant la grande Couronne.

Les incidences de cette nouvelle organisation administrative sur les archives, documents et dépôts, se mesurent notamment à l’aune d’une vaste opération décidée dès 1968 : la dévolution. Les services d’archives des anciens départements de la Seine et de la Seine-et-Oise se sont départi des documents concernant les nouveaux départements et les ont cédés aux  tous jeunes services d’archives. C’est ainsi que les Archives départementales du Val-de-Marne commencent à constituer leurs fonds patrimoniaux. Depuis, d’importantes collectes sont menées pour conserver la mémoire et l’histoire du sud-est parisien.

Suite à l’application des lois de décentralisation en 1986, les Archives départementales du Val-de-Marne deviennent une direction du Conseil général placée sous le contrôle scientifique et technique du ministère de la Culture (direction générale des Patrimoines - service interministériel des Archives de France); les Archives cumulent les compétences d'un service administratif généraliste et celles d'un établissement culturel et scientifique.

 

Afin de mener à bien ses missions, la direction des archives est organisée autour de trois services :

Le service des Fonds

- aide les administrations à organiser leur production documentaire,
- collecte les archives publiques versées par les administrations, les officiers publics et ministériels ou encore les organismes chargés d’une mission de service public ainsi que les archives privées provenant de familles, d’associations ou d’entreprises (conformément au cadre législatif et réglementaire codifié au code du patrimoine, livre II),
- classe et décrit les documents selon les normes professionnelles,
-exerce un contrôle scientifique et technique sur les archives,
- communique ces documents au public et aux services producteurs pour des besoins de recherches historiques, administratives, juridiques.

Le service des Publics

- organise l’accès des archives à tous les publics en salle de lecture,
- pilote le site internet des archives départementales,
- met en place des actions éducatives et de médiation,
- conçoit et réalise des manifestations culturelles,
- coordonne la programmation de la Maison de l’Histoire et du Patrimoine en cohérence avec les actions des associations résidentes,
- coordonne des projets transversaux de valorisation portant sur l’histoire et le patrimoine du territoire et le travail de mémoire.

Le service Ressources-conservation

- coordonne les besoins financiers, logistiques, ressources humaines de la direction,
- met en œuvre la politique de conservation préventive et de restauration de la direction en lien avec les autres services,
-coordonne le suivi de l’entretien et de la maintenance des équipements, le suivi de la sécurité/sûreté des équipements et des biens.