porte-document
-A A +A

Les troupes coloniales durant la Première Guerre mondiale

Dessin
Mahut. Tirailleurs marocains. La guerre documentée.
1915
Dessin
Archives départementales du Val-de-Marne
(1 J 1037)

De 1910 à 1918, les autorités militaires font appel à 200 000 soldats d’Afrique Noire en 92 bataillons, à 300 000 Maghrébins (83 bataillons de tirailleurs algéro-tunisiens et 12 bataillons marocains), à 41 000 Malgaches (10 bataillons) et à 49 000 Indochinois (17 bataillons) auxquels s’ajoutent un bataillon de Somalis et un bataillon du Pacifique. À l’issue du conflit, les troupes coloniales payent un lourd tribut à cette mobilisation. 26 000 Algériens, 29 000 Sénégalais ainsi que 5 500 Malgaches et Indochinois périssent sur les champs de bataille métropolitains sans compter les 60 000 blessés et mutilés qui rentreront dans leur pays en touchant une pension deux fois moins élevée que les poilus.