porte-document
-A A +A

Le pavillon de l’Algérie ou le fleuron de la colonisation française

Maquette
Maquette du pavillon de l’Algérie offerte par la « Belle Jardinière ».
1931
Publicité
Archives départementales du Val-de-Marne
(2 J 173)

Le récit d’un voyage scolaire organisé par la ville de Vincennes à l’occasion de l’Exposition témoigne de cet état d’esprit encouragé par la propagande officielle. Jouant sur le dépaysement et l’exotisme, le regard porté sur la population, les paysages, les édifices et les activités, reflète une vision à la fois bienveillante et empreinte de stéréotypes tendant à marginaliser la population algérienne locale. Il résulte d’une culture et d’une compétence construite par l’école de la IIIe République. Cette dernière met en effet à l’honneur dans ses programmes l’histoire et la géographie coloniales. Elle exalte l’épopée de la conquête en mettant en image l’expédition d’Alger ou en confrontant Bugeaud et Abd El Kader. elle assigne à la colonisation une « mission civilisatrice » avec une métropole qui apporte le progrès à des populations dont l’image reste largement dépréciative.