porte-document
-A A +A

L’identification de la question laïque : de la Déclaration des droits de l’homme au Concordat

Carte postale du Temple de Charenton.
Édifié en 1889, ce temple, bâti en pierre de taille, enduit et ardoise, offre une façade austère caractéristique.
Temple de Charenton. [vers 1910].
[vers 1910].
Carte postale. 8,5 x 13,5 cm.
Archives départementales du Val-de-Marne
(2 Fi Charenton 302)

Les protestants doivent se regrouper en églises consistoriales et soumettre le choix de leurs pasteurs - qui prêtent eux aussi serment - à l’administration. Charenton-le-Pont peut ainsi renouer avec sa tradition de foyer protestant. Les juifs, seulement mentionnés en 1802, font l’objet d’un processus aboutissant en mars 1808 à la reconnaissance de la communauté. On crée un Consistoire central composé de rabbins et de laïcs obligés de prêter serment ; mais, contrairement aux deux autres cultes, on n’affecte pas le traitement des desservants et les frais cultuels à la charge de l’État. Quant au « décret infâme » offrant une législation discriminatoire pour les prêts à intérêt et les professions, on l’abandonne en 1818. Enfin, on offre un état civil à tous les Français de confession juive.