porte-document
-A A +A

L’application de la loi de Séparation : de l’affrontement à l’apaisement

Télégramme
Télégramme sur le déroulement des inventaires.
Février-mars 1906
Fiche papier dactylographiée. 13,7 cm x 24,6 cm.
Archives départementales du Val-de-Marne
(5 V 10)

24 000 prêtres et 9 000 religieux participent à la mobilisation. Ils se distinguent comme aumôniers, infirmiers, brancardiers ou simples combattants. 4500 membres du clergé perdent la vie durant le conflit. Au front comme à l’arrière, les catholiques montrent leur attachement à la patrie. À Ivry-sur-Seine, la paroisse Saint-Pierre-Saint-Paul qui dispose déjà depuis 1911 d’un drapeau aux couleurs de la France fait figurer, à partir de 1915, la confrérie du Saint-Sacrement. Dans le contexte de la victoire, les catholiques associés au Bloc national s’acheminent vers une acceptation de la laïcisation. Jacques Piou, fondateur en 1893 de la Droite républicaine, déclare que « le fait de la laïcité de l’État doit se concilier avec les droits et les libertés de tous les citoyens à quelque croyance qu’ils appartiennent ». Les années 1920 marquent un tournant. On cesse les poursuites anticongréganistes.