porte-document
-A A +A

L'épopée du Canoë Kayak Club de France : épisode 6

Franchir les obstacles

 

Pendant la première moitié du XXe siècle, alors que l’automobile était encore réservée à une élite, la majorité des voyages s’effectuait par le train. Mais de la gare à la rivière, il fallait charioter ! Les obstacles sont nombreux sur les rivières et souvent, les équipes doivent recourir au chariot pour contourner un barrage, une écluse, une propriété privée, un passage dangereux, un manque d’eau. Il n’est pas rare d’avoir à effectuer des portages sur une quinzaine de kilomètres. Comme le chargement est lourd et peut aller jusqu’à 100kg, les pagayeurs construisent leur propre chariot pour alléger le poids. Dès 1909, des articles du bulletin du Canoë club exposent les qualités essentielles du chariot : léger et robuste et démontable, il doit pouvoir se loger dans l’embarcation. Il doit avoir des suspensions pour s’adapter aux sols, et accueillir tous les types de coques. Les auteurs, à force des schémas et de dessins, livrent leurs secrets de fabrication