porte-document
-A A +A

Des expositions universelles aux expositions coloniales

Carte postale
Case et types laotiens. Exposition coloniale de Nogent-sur-Marne.
1907
Carte postale.
Archives départementales du Val-de-Marne
(2 Fi Nogent 351)

Avec les expositions universelles, la mise en scène autour des colonies s’amplifie. Londres et Paris, toutes deux capitales d’empires, rivalisent d’initiatives. Du gigantesque éléphant de plâtre présenté à Londres en 1851 lors de la première Exposition Universelle aux quelques curiosités indigènes montrées à Paris en 1855, on passe dans la capitale française en 1878 au British Indian Pavillon qui attire tous les visiteurs. En 1889, c’est une cité exotique que propose Paris avec un pavillon abritant les exposants de quatorze colonies et protectorats. Attractions exotiques, reconstitutions de villages indigènes recueillent la faveur du public. En 1900, la section coloniale remporte un vif succès place du Trocadéro : aux éphémères constructions architecturales symbolisant les possessions françaises sont associées des fêtes, des spectacles et des congrès scientifiques.