porte-document
-A A +A

Chapitre troisième : passeurs d’histoire

Documents manuscrits
Pierre-Georges Harmant. Enveloppe comprenant un fragment de papier daté de 1763 et deux fiches de notes se rapportant à ce fragment.
1763 et 1985
Documents manuscrits. 16,5 x 22 cm, 17,6 x 9,8 cm et 21 x 11,3 cm
Archives départementales du Val-de-Marne
(75 J 34)

En 1980, Georges Poisson publie A la recherche des châteaux disparus, un bel ouvrage, riche en illustrations, dans la lignée du récit récit Autour de Paris d’André Hallays écrit en 1921. L’auteur se veut historien tout en ayant été le témoin direct de la destruction des vestiges du petit château de Louis XV redécouverts en 1952. Georges Hartmann vit la même situation lorsqu’il travaille sur le château de Conflans et dénonce dans la presse « la mutilation du château ». Ici, les passeurs se font militants. Ailleurs, ils publient anonymement des études à partir de gravures, s’intéressent à des bâtiments annexes aux châteaux, prennent des photographies des vestiges en les accompagnant de fiches ou dépouillent consciencieusement les archives.
Nos «Contes de châteaux perdus » trouvent leur symbolique dans l’enveloppe blanche conservée dans le fonds d’archives de Pierre-Georges Harmant, membre de la société d’histoire et d’archéologie de Saint-Maurice. Le 19 novembre 1985, l’historien découvre par terre un minuscule fragment de papier « « dans le couloir qui va vers la photocopieuse (ou la salle des inventaires) aux Archives Nationales » mentionnant « 1763. Carrel, suisse de M. de Bercy ». Aussitôt, il cherche à comprendre et à restituer le sens de ce titre dans la vie du château.